Renault et le rêve américain

Par Ludo • Publié le 18 Août 2014 dans Astuces

Pas de commentaire

@automotivetrends.com

Renault à la conquête de l’Amérique ? Ce n’est pas une chimère puisque le constructeur français a longtemps été présent sur le marché Américain, entre 1906 et 1987. De cette aventure à présent terminée, reste des voitures qui nous sont familières (R5, R9…) mais avec une touche d’exotisme en supplément.

La Renault Dauphine
renault-dauphine%20%282%29-1024x680
@fr.renaultclassic.com

Le modèle d’export a été commercialisé de 1957 à 1966 et devait se poser comme concurrente de la Coccinelle. Elle fût restylée pour l’occasion et a vu sa dotation en équipement enrichie afin de coller aux canons du marché américain. Ainsi, les phares et pare-chocs sont modifiés, du chrome est ajouté, l’équipement électrique renforcé, la sellerie est spécifique…

La liste des modifications est longue ! Mais malheureusement la qualité de fabrication n’est pas au rendez-vous et l’image de marque est désastreuse. Le réseau après-vente peine à fournir des pièces détachées et finit d’entacher la réputation de la Dauphine. Les automobilistes l’abandonnent. Au final, les derniers exemplaires sont rapatriés et vendus en Europe, après une remise aux normes.

Les Renault Alliance et Encore

ad_renalut_alliance_silver_5595_1985-1024x767
@productioncars.com

Alliance comme celle entre Renault et AMC (American Motors Corporation) un constructeur américain. Un partenariat qui débouchera sur la commercialisation en 1982 de 2 cousines des Renault 9 et 11, respectivement rebaptisées Alliance et Encore.

On trouve bien entendu des modifications au niveau de la calandre et l’incontournable pare-choc plus imposant. Comme pour la Dauphine, du chrome est ajouté. Et toujours comme pour la Dauphine, la mauvaise fiabilité ruinera la carrière de ces véhicules malgré un bon accueil de la presse spécialisée.

A noter qu’il a existé une version décapotable et GTA de l’Alliance. La carrière de celle-ci s’arrêtera en 1987 alors qu’AMC et Renault connaissent tous deux des problèmes économiques.

800px-Renault_Alliance_Convertible_1986.JPG-1024x768
1xmaw
1978-renault-lecar-yellow-right-front-1024x659
@rustybuttrusty.com

La version américanisée de la R5 a été commercialisée en 1975. Elle sera ré-baptisée « Le Car by Renault  » dès
1977 dans une tentative marketing pour susciter un intérêt jusqu’alors assez faible.

Finalement, c’est en France que ce modèle connaîtra peut-être son plus grand succès. En effet, Renault décida de le commercialiser en 1979 dans le cadre d’une série limitée. Et les 6000 exemplaires de cette ‘Le Car » pour la France, se sont vendus comme des petits pains !

On notera pour la petite histoire que la R5/Le Car est apparue dans la fameuse série « L’agence tous risques », où elle a eu l’honneur d’être customisée par Barracuda. Cela restera un témoignage de son passage dans l’histoire automobile américaine !

R5%20Le%20Car-1024x819

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.