Le diesel bientôt banni des villes ?

Par Ludo • Publié le 07 Juin 2018 dans Actus auto

Un commentaire

La cabale contre le diesel s’intensifie avec des restrictions de circulation de plus en plus récurrentes dans de nombreuses villes. Avec à terme une interdiction totale ?

Il n’y a pas si longtemps, au début des années 2000, on plébiscitait le diesel :  « c’est de plus en plus performant et sobre et de moins en moins polluant… » Et les ventes explosaient… Mais la roue a tourné et aujourd’hui, on l’accuse de tous les maux, le mazout. Pollueur aux particules fines et autres émissions de CO2, il est montré du doigt, accusé, banni des routes. L’essence tient sa revanche.

La pollution dans nos villes est, parait-il, grandissante. La pollution de l’air est jugée responsable de plus de 400.000 morts prématurées par an dans l’UE, en plus de maladies respiratoires et cardiovasculaires. Aussi, l’Europe durcie la réglementation en termes de préservation de la qualité de l’air. Les Etats membres ont donc dû prendre des mesures pour réduire drastiquement la pollution dans leurs villes.

Mais en janvier 2018,  avec huit autres pays, la France est menacées par Bruxelles d’une saisie de la Cour de justice européenne. En effet, ces mauvais élèves n’apportent pas les résultats sur lesquels il s’étaient engagés. Alors que l’Allemagne s’apprête à chasser de ses centres ville les diesels de plus de 8/10 ans. À la faveur du système Crit’Air, une dizaine de villes en France a déjà imposé des restrictions en cas de pic de pollution. Seul Grenoble et Paris ont mis en place des zones où le mazout est totalement interdit.

L’interdiction totale n’est peut-être pas pour demain, ni pour après-demain. Et peut-être pas de manière brusque.

Néanmoins, il ne fait nul doute que petit à petit, le diesel verra son droit de circuler s’amoindrir dans beaucoup de ville.

Source image : https://www.francetvinfo.fr/meteo/particules-fines/la-pollution-de-l-air-troisieme-cause-de-mortalite-en-france-tout-le-monde-est-touche_1510469.html

1 Commentaire


  1. beard

    8 juin 2018

    peut être devrait on réfléchir à tous ceux qui n’ont pas les moyens de changer de voiture et on suivi la tendance orchestrée pendant 30 ans par nos gouvernements successifs qui poussaient a acheter des véhicules diesel soit disant moins polluants ( du moins en CO2) et que dire du malus écologique qui continu à favoriser les voitures diesel…alors , Messieurs du gouvernement, commencez par gommer vos incohérences si vous voulez que nous faire croire à vos discours…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.