Perte de puissance : vanne EGR, débimètre ?

Par Ludo • Publié le 06 Juil 2018 dans Astuces

2 commentaires

Quand Mbappé plafonne à 40 km/h devant le but Argentin, on applaudit. Quand c’est notre voiture, malgré les sollicitations du pieds et quelques encouragements oraux explicites (censurés), on enrage. Il y a 2 pièces qu’on trouve de manière récurrente à l’origine de ce symptôme : le débitmètre et la vanne EGR…

Comment fonctionne une vanne EGR ?

La vanne EGR (Exhaust Gaz Recirculation) est présente sur tous les diesel récents. C’est un système anti-pollution qui a pour objectif de diminuer les particules polluantes rejetées  par nos mazouts.

Le principe est simple : lorsqu’un moteur diesel tourne à bas régime, une partie des gaz d’échappement n’est pas brûlée. Cela génère le rejet d’emissions polluantes. Mais avec le durcissement des normes Européennes les constructeurs ont dû trouver des moyens de réduire ces rejets.

Et c’est là qu’intervient la vanne EGR. C’est une pièce qui permet qu’à bas régime, les gaz d’échappements non brûlés soient ré-injectés dans le système, pour qu’ils soient brûlés.

Le problème, c’est qu’à la longue, la pièce finit elle-même par s’encrasser, surtout dans  les cas où la voiture effectue de petits parcours en ville.

Il en résulte un véhicule qui broute, perd de sa puissance. Une avarie au niveau de cette pièce va souvent faire s’allumer un voyant sur le tableau de bord. A ce niveau, c’est le changement de la pièce qui est nécessaire.

Un passage à l’outil de diagnostic électronique (la fameuse valise) est souvent nécessaire pour bien identifier un problème venant de la vanne EGR

Peux-t-on supprimer la vanne EGR ?

Il faut l’avouer : même si c’est pour polluer moins, cette fameuse vanne est un gros point noir dans la fiabilité des diesel et un poste de dépenses important. Alors pour résoudre définitivement le problème, certains décident d’éliminer le problème en enlevant la vanne. Bon techniquement c’est possible sans abîmer le moteur, mais c’est parfaitement interdit par la loi. En outre, un véhicule sans ce système va polluer plus et donc être recalé au contrôle technique.

Comment fonctionne un débimètre ?

Le débitmètre est un capteur.  Il mesure la masse d’air admise dans le moteur ainsi que de la température. Ces informations sont transmises à une pièce électronique, le calculateur. En fonction du volume d’air entrant, le calculateur « décide » du carburant à injecter, de manière à augmenter le rendement du moteur en optimisant le mélange air/essence.

Le débitmètre est en contact avec l’air inspiré par votre voiture qui, vous le savez, est chargé d’impuretés, de pollution. Ces derniers l’encrassent au fil du temps, jusqu’à la panne.

Quand un débitmètre est HS, on retrouve beaucoup des symptômes décris plus haut avec la vanne EGR : perte de puissance, moteur qui « broute »  trous à l’accélération…

Comment savoir si un débitmètre est HS ?

Sur le débitmètre vient une connectique, une prise électronique. Il suffit de la débrancher et de rouler. Si vous retrouvez de la puissance, vous savez à quoi vous en tenir… Attention, ce n’est pas parce que le véhicule a retrouvé de ses performances qu’il faut rouler sans débitmètre. Car le rendement moteur ne serait plus régulé de manière optimale, avec des risques d’avaries à long terme.

Alors que votre perte de puissance vienne du débitmètre ou de la vanne EGR, vous pouvez en trouver de qualité à prix bas dans tous nos magasins Carter-Cash. Vous pouvez consulter notre offre pour votre voiture en suivant ce lien :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 Commentaires


  1. joel

    8 juin 2019

    à la portée de tous, bien mieux que certains cerveaux (musclés)

  2. sylvain

    19 mai 2019

    simple clair et précis pas besoin de 50 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.