Choisir votre huile en 3 étapes

Choisir votre huile en 3 étapes
31 Août 2011
Partager :

Un grand principe : vous vous en doutez, on ne met pas n’importe quelle huile dans n’importe quel moteur ! Ce dernier a besoin d’être en permanence lubrifié, et c’est là le rôle de l’huile. Elle participe au refroidissement du moteur, limite l’usure des éléments qui le composent et aide à le tenir propre. Choisir LA bonne huile est capital pour le bon fonctionnement du moteur et sa durée de vie. L’acte est donc loin d’être anodin mais peut s’avérer complexe. En effet, il y a des marques différentes, des normes à connotation un peu barbare, des indices divers et variés…Allez, on va vous simplifier la vie en vous proposant une méthode en 3 points pour choisir VOTRE huile :

1° Les indices de viscosité :

Lorsque vous arrivez dans le rayon des huiles et que vous regardez de plus près un bidon, outre la marque, une des premières choses qui vous saute aux yeux est une association de chiffres et d’une lettre du style « 10w40 », « 5w40 »… Il s’agit de l’indice de viscosité.
Pour information, le premier chiffre indique la fluidité de l’huile à froid et le second la performance du lubrifiant à haute température.

Les 5w30 et 5w40 (huiles dites « 100% synthétiques »)

Les moteurs récents (qu’ils soient diesel ou essence) ont une préconisation en 5w30 ou 5w40. Si vous avez un véhicule équipé d’un filtre à particule, le choix sera facile pour vous, c’est obligatoirement de la 5w30 (norme C1, 2, 3, 4… en fonction de la marque de votre véhicule). Pour les autres, ce type d’huile est conseillé si vous sollicitez fortement votre moteur : beaucoup d’arrêts et de redémarrages (en ville notamment), conduite sportive… Ces huiles facilitent le démarrage à froid du moteur. Un choix économiquement intéressant pour les gros rouleurs : Car, outre une économie de carburant, une huile 5w30 ou 5w40 autorise des intervalles de vidange plus longs : espacés de 20 000 jusqu’à 30 000kms pour les diesels de dernière génération (type DCI, HDI, TDI pour exemple). Et de 10 à 15 000kms pour les essences. N’oubliez tout de même pas de surveiller régulièrement le niveau !

La 10w40 (huile dite « semi-synthétique »)

Une 10w40 offre un très bon niveau de protection mais nécessite en contre partie un intervalle de vidange standard (10 000 km environ pour un diesel). Si vous effectuez des trajets mixtes (ville+route) et que vous avez un style de conduite qui sollicite normalement le moteur, choisissez la pour son rapport qualité/ prix. Une huile10w40 facilite également le démarrage à froid.

Les 15w40 (huile dite « minérale »)

Si vous avez un véhicule essence «ancien » (plus de 12 ans), un diesel sans turbo et/ou fortement kilométré, l’huile 15w40 est faite pour vous.
Étant plus épaisse, une 15w40 peut compenser une consommation d’huile importante. Il est conseillé avec cette viscosité de réduire les intervalles de vidange car ce type d’huile perd plus vite ses propriétés de lubrification.

2° Les normes :

Elles se trouvent souvent au dos du bidon et revêtent les formes « ACEA B3/B4 », « API CF/DF » , « VW 500.01 »…

Notre objectif n’est pas de vous assommer d’infos. Pour faire simple, ces lettres et chiffres permettent de déterminer si une huile est faite pour un moteur essence ou diesel, d’évaluer son niveau de performance et de répondre ou non à certaines préconisations propres à chaque constructeur.
Comment savoir quelles sont les normes adéquates pour votre véhicule ?

Deux solutions simples :

-L’information est contenue dans le manuel d’utilisateur de votre véhicule
-Demandez conseil à un professionnel

3° Les marques :

Vous avez repéré la viscosité et les normes qui vous conviennent mais maintenant vous voilà confronté au choix de la marque…
Et là, il sera question de prix.
Pour faire simple : le prix dépend de la marque, bien entendu, mais aussi de la nature de l’huile.
Ainsi une huile 100% synthèse est plus évoluée, plus onéreuse à produire qu’une semi-synthèse et plus encore qu’une minérale. Le prix de vente en rayon s’en trouvera plus élevé.
De même, les fabricants injectent plus ou moins d’additifs au lubrifiant de base pour modifier les propriétés de l’huile et ainsi, créer des gammes différentes. Pour résumer : plus il y a d’additifs, plus l’huile sera performante et… donc coûteuse.
Une autre remarque importante : ce n’est pas parce que votre constructeur préconise une certaine marque d’huile qu’il faut vous focaliser dessus. Il ne s’agit là que de « simples » partenariats commerciaux…
De toute façon, le choix d’une marque est un acte subjectif, le plus important étant encore une fois de respecter les préconisations constructeur.
Et voilà, vous avez maintenant toutes les cartes en main pour choisir VOTRE huile idéale !

VOYONS COMMENT CELA SE PASSE EN MAGASIN…Au détour du rayon des huiles du magasin de Villeneuve d’Ascq’ (Lille, 59), j’ai rencontré trois clients…

Voici leur profil conducteur et nos conseils en huile :
Bernard possède une Opel corsa C de 2004, un 1.2 16v. Son profil de conducteur :
Il m’a indiqué rouler principalement en ville, donc des trajets courts imposant beaucoup de redémarrages et donc éprouvants pour la mécanique.

 Notre conseil :
Une 5w40 offrant une haute protection pour un moteur très sollicité, avec une vidange tous les 10 000 kms .
Bernard a choisi une huile de marque Areca , marque avec laquelle il a l’habitude de faire sa vidange lui-même, puisque Bernard est un mécanicien. La vidange, il connaît.


 

Dimitri, est l’heureux possesseur d’une BMW modèle 318is de 1990. Malgré son âge, sa nouvelle acquisition n’a que 100 000kms au compteur. Il vient effectuer sa vidange dans nos ateliers. Son profil de conducteur : Dimitri effectue des trajets mixtes (routes+villes) et ne s’interdit pas de se faire plaisir avec un véhicule typé sport (136 ch quand même !).

Notre conseil :
Il désire une huile de marque et son choix s’est porté sur une ELF compétition STI en 10w40. Celle-ci est adaptée à son type de parcours (mixte) et aux mécaniques délivrant de hautes performances.


 

Enfin ce jeune homme qui possède une Seat Ibiza TDI 100 CH DE 2004 . Il désire une huile lui permettant de faire un appoint, au cas où… Etant donné que leur voiture est équipée d’un moteur d’origine Volkswagen, il y a nécessité d’y mettre une huile répondant à une norme spécifique : VW 505.01.

Notre conseil : Dans notre gamme, par exemple, l’ELF EXCELIUM DID répond parfaitement, entre autres, aux exigences de ces moteurs.

Un grand merci à nos clients pour leur aide et leur témoignage dans cet article !

 

 


Ludo

Actualités, conseils, je vous apporte une information accessible et des solutions pratiques pour l’entretien de votre voiture !

commentaires

  1. Bonjour quel huile pour touran 1.9 tdi 105cv 2003 180.000 k

  2. Bonjour , je voudrais savoir quelle huile à utiliser pour 307 hdi Diesel modèle 2007 mercî
    Bien cordialement

  3. Serge NGUEMTSEU : 19 mai, 2017 à 18:36

    Bonjour,
    Svp j’aimerais savoir qu’elle huile utiliser pour mon moteur? Toyota avensis 2001 moteur D4 2.0 vvti 150CV 145000km
    J’ai commencé avec de la 5W30. Est ce que cette huile est recommandée pour mon moteur? Merci à vous

  4. Bonjour, je voudrais savoir quelle huile mettre pour une golf 3 1.9 diesel 65cv

  5. C’est une 5 cylindres de 129 cv boîte auto

  6. Bonjour j’aimerais savoir quelles huile est norme de mercedes aproval utilise pour ma mercedes w210 classe E290 td de 1997 totalise 280 000km av carnet d’entretien à jour
    Merci d’avance

  7. Bonjour
    Je suis en Côte d’Ivoire: tpt mini 25° tpt maxi 35° toute l’année.
    je circule 80% de mon temps dans les embouteillages d’Abidjan ( pour ceux qui connaissent…) avec une volvo automatique diesel S70 2.4 litres, 5 cylindres, qui a 200 000 km, quelle huile me conseillez-vous, ainsi que les fréquences de vidange ?
    merci

  8. poten alain : 11 mai, 2017 à 11:20

    Bonjour,
    Je voudrais savoir quelle huile moteur mettre dans un Toyota RAV4/4 de 2013 150cv FAP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *