80 km/h : un bilan mitigé

Par Ludo • Publié le 27 Juil 2020 dans Actus auto

Un commentaire

Il y a deux ans, l’ancien Premier Ministre Edouard Philippe, lançait de manière expérimentale la réduction de vitesse de 90 à 80 km/h sur les nationales. Le but était de sauver 400 vies par an. Objectif atteint ?

La mesure avait créée une vive polémique et avait divisé des particuliers jusqu’aux politiques. Les usagers de la route voyaient en cette réduction une nouvelle entrave à la liberté de circuler « tranquillement ». Au final, ce sont 349 vies qui auraient été sauvées entre le 1er juillet 2018 et le 29 février 2020 (la période de test a été écourtée à cause du Covid). Donc au final, un bilan mitigé.

Edouard Philippe avait missionné le Cerema (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement) pour produire un rapport présentant le bilan de cette expérimentation. A noter que selon ce dernier, les automobilistes ne perdraient qu’une seconde par kilomètre sur leur temps de trajet. Mais beaucoup d’automobilistes affirment perdre plus de temps sur la route et se plaignent des difficultés de rouler à la même vitesse que les camions…

De toute manière à cause du tollé général, l’exécutif avait permis aux Départements de choisir quels axes allaient être concernés et plus encore, de pouvoir revenir aux 90 km/h. Ainsi ce sont plus de 15 000 kms de routes qui sont repassées à 90 km/h depuis deux ans.

L’avenir des 80 km/h semble donc incertain alors qu’une autre réduction de vitesse pointe le bout de son nez : le 30 km/h en agglomération…

1 Commentaire


  1. Henri

    16 septembre 2020

    Je ne crois pas du tout au bien-fondé de cette limitation de vitesse à 80 km heure. C’est surtout une manière de ramasser un peu plus d’argent sur le dos du contribuable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *